UN TOURET A MEULER, pour quoi faire ?

Tout le monde connait cette petite bécane qui permet de meuler un morceau de ferraille sur le coin d’un établi. Mais ce bon vieux touret à meuler peut nous rendre bien d’autres services, pour peu que l’on prenne le temps de bien définir nos besoins.

LES FONCTIONS d’un touret

Avant de vous présenter ce que l’on peut faire avec du surcyclage (upcycling) de déchets industriels, voici les différents types de tourets que l’on dans le commerce :

Le touret à meuler, le plus basique : Il permet le montage de meules directement sur l’arbre moteur. Souvent de faible puissance, cet appareil permet de mener à bien de petites opérations de meulage à la volée.

Le touret à polir : Il se présente comme un touret à meuler, mais avec des arbres moteur permettant de recevoir différents accessoires de polissage, comme par exemple des queues de cochons pour disques en coton, des petits mandrins porte-brosses, etc.. Sur les bons modèles sa vitesse est modulable.

Le touret à eau : Il y a différents types de tourets à affûter : On peut trouver les tourets à eau, qui tournent à faible vitesse. La meule (spéciale) baigne dans un réservoir rempli d’eau. Ce type de touret sert principalement à affûter les outils coupants : couteaux, ciseaux à bois, gouges de sculpture ou de tournage.

Le touret à affûter : Il s’agit souvent d’une affûteuse simplifiée. En effet ce genre de touret est souvent constitué d’un touret à meuler sur lequel on a ajouté des accessoires permettant d’affuter des outils. Ces accessoires permettent par exemple d’affûter des forêts, des outils de tour à métaux, etc.

Le touret à bois : Il s’agit d’une appellation usurpée, car en réalité cela se réfère au « tour à bois ». Il permet de réaliser des pièces de révolution en bois.

  • …Les tourets spécifiques : Il existe d’autres machines dérivées des tourets et permettant de réaliser des opérations bien particulières, en série, etc… Ce sont là surtout des machines destinées à l’industrie.

AVANTAGES d’un touret DIY « surcyclé »

Les avantages sont multiples :

  • C’EST MOINS CHER : En utilisant des déchets industriels on réduit, voir on annule, le coût de notre création.
  • ON PEUT SURCYCLER : Le surcyclage permet de limiter les déchets tout en donnant une seconde vie aux objets.
  • UN CHOIX NON LIMITÉ : Vous réaliserez le parfait équilibre entre matériaux disponibles et besoin final.
  • POSSIBILITÉ DE L’AMELIORER ET DE CUMULER les fonctions.
  • UNE MAINTENANCE facile en cas de panne : On pourra privilégier les assemblages standards et vissés par exemple.

MA VERSION de touret à meuler DIY

Mon touret à meuler multifonction DIY avec son support d’affûtage.

Mon besoin est multiple :

  • Meuler à la volée
  • Affûter mes outils : forêts, outils de tour etc…(Comme lors de la restauration de ma fraiseuse)
  • Polir des pièces de bijouterie par exemple.
  • Faire tourner de toutes petites pièces pour du modélisme ou de la bijouterie.

Dans un monde parfait, il me faudrait donc :

  • la possibilité d’interchanger facilement les outils, et à moindre coût.
  • Un moteur tournant assez vite mais pas forcément besoin d’une grosse puissance.
  • Une broche assez rigide et précise pour affûter correctement mes forêts.
  • La cerise sur le gâteau : Des chariots croisés pour déplacer mes pièces ou outils à meuler.

Un tel touret me couterait une somme rondelette si je me décidais à l’acheter dans le commerce. C’est pourquoi j’ai décidé de le fabriquer moi-même, à partir de matériel de qualité mais d’occasion ou réformé !

LA BROCHE

Pour avoir un maintien précis et sécurisant des meules j’ai décidé d’adopter une broche de fraisage industriel. Ce matériel se trouve facilement d’occasion sur internet, pour un prix correct. Celle que j’ai choisi accepte des accessoires en cône morse 2. Ce type d’outil en « CM2 » est très répandu et très peu cher, surtout d’occasion. Il y a vraiment de quoi s’amuser et rendre notre touret à meuler très polyvalent ! 👍

Broche de fraisage industriel morse 2 VDI 40, utilisée sur touret à meuler DIY

LE MOTEUR

Le moteur que j’ai utilisé provient d’une pompe à eau de piscine hors sol. Il s’agit d’un moteur de 250 W, en 220V monophasé. Sa vitesse de rotation est de 2800 t/min. Ce sera parfait pour mon utilisation.

Moteur pour touret à meuler multifonctions DIY

Sur la photo on voit l’entrainement en bout d’arbre, réalisé avec du tuyau d’arrosage tressé. C’est suffisant pour entrainer une meule, mais ça glissera en cas de coincement de la meule !

Pour le pilotage du moteur, j’ai récupéré une boite de commande moteur HS, dans laquelle j’ai intégré un déclencheur moteur magnéto-thermique adapté à mon moteur. Ceci permet d’avoir un bouton marche arrêt. D’autre part, ce déclencheur apporte aussi une coupure de sécurité en cas d’utilisation anormale du moteur. Ce déclencheur provient d’armoires électriques jetées au recyclage.

Boitier de commande moteur de touret à meuler DIY

Le démarrage est assuré par un condensateur de démarrage. Ce doit être la seule pièce neuve de mon touret. Tout le reste est surcyclé ! 😁

LES CHARIOTS : Longitudinal ET transversal

Pour augmenter les fonctionnalités de mon touret, je lui ai greffé des tables coulissantes. Ce sont les mêmes types de coulisses que celles des rectifieuses. En effet, depuis des années à glaner à droite et à gauche, j’avais fini par me procurer des coulisses SCHNEEBERGER à rouleaux croisés. Ce sont des références en terme de précision et de liberté de déplacement.

LES ACCESSOIRES

J’avais dans mes tiroirs quelques arbres morse 2 de mon vieux tour à métaux. Voici donc l’occasion de les réutiliser et d’apporter des fonctionnalités à mon touret ! Je pourrai en trouver facilement d’occasion de toutes sortes afin de compléter les possibilités de mon touret.

Arbres cône morse 2 pour touret à meuler multifonctions DIY

J’avais aussi un petit support d’affûtage en fin de sa première vie. Il lui reste toute sa seconde vie pour s’exprimer !

support d'affutage pour touret à meuler multifonctions DIY

DE LA MATIERE

J’ai utilisé quelques chutes de plaques de métaux pour assembler mon touret. Quelques plaques rectangulaires m’ont suffi. J’ai aussi utilisé de la visserie standard pour fixer mes éléments ensemble.

A votre tour, récoltez ce dont vous avez besoin et commencez la réalisation !

FABRICATION du touret à meuler multifonctions

LA BROCHE

La fabrication de mon touret multifonctions s’apparente à un jeu de Lego. Finalement je vais empiler les différentes fonctions afin d’obtenir un ensemble complet. Commençons par la broche de fraisage. Cette dernière a un arbre d’entrainement cannelé. Il faut donc réaliser une cloche permettant de s’accoupler à ces cannelures. Je l’ai réalisée en brochage avec une plaquette carbure. Il suffit simplement de réaliser des va et vient pour usiner les dents.

Une fois cette cloche cannelée réalisée, elle sera attachée à l’arbre moteur grâce à une durite tressée montée en force.

Comme je ne souhaite pas dénaturer ma broche de fraisage, j’ai décidé de la fixer sur le touret grâce à une grosse pince. D’ailleurs cette solution permet un démontage rapide et sans outils de la broche de fraisage. Ainsi elle sera utilisable sur un autre projet sans condamner le touret.

ACCOUPLEMENT MOTEUR – BROCHE

La broche ayant maintenant un support, nous allons pouvoir l’accoupler au moteur. Il suffit simplement de positionner les 2 éléments face à face sur un même support pour disposer d’une ensemble broche motorisée. Ce sera le coeur du touret.

Cet ensemble est déjà utilisable tel quel en temps que touret à meuler. Je vais continuer à l’équiper pour monter en gamme et en possibilité.

LES COULISSES

Afin de pouvoir déplacer mes outils ou pièces à meuler de manière régulière devant la meule, je vais disposer la broche motorisée sur un chariot. Ensuite je positionnerai perpendiculairement un second chariot, devant la meule. Ainsi je disposerai d’un mouvement croisé qui me sera bien pratique pour affuter mes outils.

ASSEMBLAGE FINAL : La broche motorisée retrouve les chariots

L’ensemble est maintenant terminé, il ne reste plus qu’à l’équiper d’accessoires morse 2 pour la broche, d’un support d’affutage selon le besoin etc…

Je lui fabriquerai bien 2 petites butées pour régler la course des chariots, et pour pouvoir les immobiliser.

Cette réalisation m’a couté de nombreuses heures de réflexion, quelques heures d’assemblage MAIS presque pas un sou ! J’espère vous avoir donné envie de vous lancer dans l’aventure.

A VOUS DE JOUER !