Voici la dernière création pour l’atelier Bricosoluce : une affuteuse DIY, directement sortie de mon imagination et constituée intégralement de déchets industriels glanés à droite et à gauche durant plusieurs années. J’ai construit cette affuteuse maison sur la base de mon touret à meuler DIY. Après quelques mois d’utilisation de ce touret l’heure était venue de tirer le bilan : que va-t-on garder, que va-t-on améliorer ?

 

  • Le fonctionnement est silencieux et extremement rigide.
  • Le moteur est juste suffisant. Ca marche bien mais il ne faudrait pas moins puissant !
  • Les tables à coulisse Schneeberger sont un régal de rigidité et de souplesse ! Aucun jeu, aucun frottement… 😍
  • La table longitudinale (la grande) souffre de l’absence d’une manivelle et d’un système de blocage.
  • La table transversale (la courte, sous le moteur) a tout ce qu’il faut : avance par vis à rouleaux satellites, et soufflets de protection.
  • Il manque un réglage de hauteur de broche.
  • Il manque la possibilité de tourner les tables.

OK on a tiré les leçons de cette première expérience 👍. Il est maintenant temps de passer à la vitesse supérieure.

 

De quelles fonctions ai-je ENVIE pour mon affuteuse maison ?

Je commence chaque projet en me projetant dans le futur, avec le résultat idéal : Quelle serait l’affuteuse idéale pour moi ? Je regarde alors ce qui existe sur le net, sur les forums ou chez les fabricants spécialisés… puis je dresse ma liste de souhaits. En quelque sorte, je rédige ma lettre au père Noel ! 🤗

La BONNE NOUVELLE c’est que pour le coup, le père Noel c’est moi !! 😋

Allez, je note donc tout ce qui m’a plu dans ces résultats de recherches, et j’y ajoute mes idées personnelles :

Au final, les fonctions dont j’ai ENVIE sont :

  1. Des coulisses (nous prendrons celles du touret, elles sont parfaites)
  2. Une broche et un moteur (idem : ceux du touret !)
  3. Des plaques et équerres métalliques pour fixer tout ça.
  4. De la visserie.
  5. Un élément rotatif pour tourner mes tables.
  6. Des coulisses supplémentaires pour monter et descendre la broche.

Au passage j’ai questionné mon affuteur favori sur les points clés à retrouver sur une affuteuse digne de ce nom. Ses avis précieux m’ont permis de betonner la liste ci-dessus et de m’assurer que je n’allais pas droit dans le mur ! MERCI à lui !!! 👍

De quel matériel aurai-je BESOIN pour cette affuteuse DIY ?

Je continue toujours mes projets en allant vider les tiroirs, les caisses et autres cartons pour voir de quoi je vais disposer pour concrétiser mon idée. C’est ainsi que je me retrouve très vite avec des bouts de ferraille de toutes sortes éparpillés sur l’établi…au sol…sur chaque petite zone disponible de l’atelier. Je redécouvre alors des pièces que j’avais laissées à l’abandon durant de longs mois sous la poussière. Le regard orienté dans le sens de mon projet je vois chaque morceau de matière, et chaque objet sous un regard neuf. Quelle fonction ce bout d’acier pourrait assumer au sein de mon projet ? Et cette coulisse, a-t-elle sa place ? Ce gros roulement de roue de voiture ? Ce diviseur qui n’a toujours pas trouvé sa place à l’atelier…

Je ne range rien tant que je n’ai pas fini ! 🥳 Quel joyeux B****L !

ferraille pour affuteuse DIY

J’ai maintenant tout sous les yeux : des tas de morceaux de ferraille (ceux que l’on voit sur la photo ci-dessus), des vis, et des éléments plus qualitatifs comme la table croisée Schneeberger et le diviseur que l’on voit ci-dessous. La table croisée comme le diviseur sont montés sur roulements à rouleaux croisés : Je vais pouvoir les empiler entâcher la rigidité ou la précision !!! 🤗 La broche sera la broche de fraisage Morse 2 provenant de mon touret… Elle s’est montrée redoutable en précision et en rigidité lors des précédents mois d’utilisation du touret !

On a tout !

coulisses et diviseur pour affuteuse DIY

ORGANISATION du matériel par FONCTIONS

Maintenant que j’ai tout le matériel disponible sous les yeux, je vais commencer à regrouper par catégories :

  1. D’un coté tout ce qui peut servir de coulisses (je sais déjà que je vais utiliser ma table croisée Schneeberger).
  2. Ensuite d’un autre coté la broche et le moteur.
  3. Pour agencer tout ça : un tas de plaques, équerres etc.
  4. La visserie est prête.
  5. Un autre tas pour tout ce qui peut faire tourner la table croisée : Roulements, diviseur, plateau rond etc.
  6. Et enfin pour finir je mets de coté dans un dernier paquet tout ce qui pourrait permettre de monter et descendre ma broche.

Quand on a fait ce travail de recensement on y voit plus clair vous ne trouvez pas ?

Je n’ai maintenant plus qu’à faire mes courses au milieu de tout ce matériel, puis à faire des assemblages à blanc, pour tester différentes configurations, différentes solutions. Mon affuteuse se cache dans ces chutes de matière et dans ces objets de récupération. A moi de la retrouver, et surtout à moi de lui donner la meilleure configuration possible !

En procédant de la sorte on s’assure de trouver la meilleure fonction possible pour chacun des objets que l’on a trié ! Seuls les mieux adaptés seront utilisés, et on devrait pouvoir satisfaire chacune des fonctions désirées sur notre projet !

 

L’ASSEMBLAGE de mon AFFUTEUSE DIY

Nous y voila enfin, le projet va prendre forme ! J’ai fait des tas d’assemblages à blanc, empilé plusieurs fois les différents composants sélectionnés sous différents angles et j’ai fini par trouver ma configuration idéale.

Je vais intercaler le diviseur SOUS la table croisée. Ceci me permettra de travailler dans différents axes par rapport à la broche. Comme le diviseur et la table croisée sont montés sur roulements à rouleaux je conserverai une grande précision et une grande rigidité. Cette configuration me fera une hauteur de table plus conséquente. Je vais donc devoir faire une potence pour positionner ma broche à une hauteur convenable. Pour régler la hauteur de broche j’utiliserai mon dernier chariot croisé sur rails à rouleaux Schneeberger (une fois de plus). Ca devient sympa comme projet !

Les derniers assemblages à blanc donnent ce résultat : Ca me plait !

affuteuse maison affûteuse DIY assemblage à blanc diviseur 0
affuteuse maison affûteuse DIY assemblage à blanc diviseur 90

 

Je n’aurai rien de spécial à raconter concernant l’assemblage : des petits trous, toujours des petits trous…. la perceuse à colonne oeuvre en continu pour percer, tarauder, chanfreiner tout ce que je vais assembler. Je fais tous mes assemblages par vissage, c’est adaptable et je pourrai éventuellement récupérer les composants si je change la configuration en cours de route !

J’ai commencé l’assemblage par la superposition du diviseur et de la table croisée. Ensuite j’ai pu fixer une potence adaptée à la hauteur de la table croisée. A ce stade l’affûteuse DIY ressemble à ça :

affuteuse maison affûteuse DIY assemblage table croisée diviseur et potence de broche
affuteuse maison affûteuse DIY assemblage potence vue de derrière avec diviseur et table croisée
affuteuse maison affûteuse DIY potence de fixation broche

Je m’occupe ensuite de la fixation de la broche de mon affuteuse sur la petite table croisée Schneeberger : Quelques trous plus tard j’ai fixé la pince que j’avais faite pour mon touret DIY. Je pince la broche dedans et je vois un peu mieux à quoi tout cela va ressembler !

affuteuse maison affûteuse DIY fixation broche sur table croisée Schneeberger

L’entrainement de la broche version 2.0 !

Voici une chose dont je n’étais pas pleinement satisfait sur mon touret. L’entrainement avec le moteur directement à l’arrière de la broche. C’est encombrant, et ca alourdit considérablement la broche. Si cet ensemble est fixé en hauteur (comme ce sera le cas pour mon affûteuse) cela risque de créer des vibrations néfastes à la qualité de l’affûtage. J’ai donc décidé d’utiliser un flexible de transmission industriel qui trainait au grenier. Attention, je parle d’un flexible du genre de ceux que l’on retrouve sur les Dremel par exemple.

…mais en version COSTAUD !!

Le carré d’entrainement fait 5 mm et le câble a un diamètre de presque 6mm !!! D’après les informations trouvées sur internet, un câble flexible de transmission de cette taille permet de transmettre un couple d’environ 4 Nm maxi. En continu il permet de transmettre environ 1,5 Nm. Mon moteur étant capable de délivrer au maximum 0,8 Nm il est très bien dimensionné pour ce flexible. D’autre part, le flexible de transmission est bobiné pour transmettre la puissance dans une rotation « à droite ». C’est ce que je souhaite faire sur cette petite machine. On a donc l’entrainement adéquat, nous pouvons continuer dans cette direction !!! 👍

Affuteuse DIY affûteuse maison taille du flexible de transmission

Avantage de cette solution : le fait d’utiliser un flexible de transmission me permettra de déporter le moteur ailleurs et de libérer du poids sur la broche. Je pourrai même utiliser la broche ainsi motorisée à coté de l’affuteuse, pour les opérations grossières et « sales » !

 

RACCORDEMENT du flexible d’entrainement

Pour adapter le flexible d’entrainement bien en face de la broche de l’affûteuse j’ai dû tourner un tube permettant de recevoir l’extrémité du flexible. Ce tube se monte sur la queue de la broche. Tout est bien concentrique en utilisant cette solution.

Vient alors la douille cannelée !

J’ai ensuite fixé la douille cannelée au bout du flexible de transmission, puis glissé et immobilisé le tout dans le tube. Le tube se monte sur la broche par coulissement. L’ajustement est glissant juste, très légèrement dur. L’assemblage de l’entrainement sur la broche est ferme et sans jeu.

Douille cannelée flexible d'entrainement pour broche d'affuteuse DIY
tube d'adaptation flexible d'entrainement pour broche d'affuteuse DIY
affûteuse DIY affuteuse maison douille cannelée concentrique au flexible d'entrainement
affuteuse DIY affûteuse maison broche avec tube d'adaptation flexible d'entrainement
affuteuse maison affûteuse DIY flexible d'entrainement terminé.
affuteuse maison affûteuse DIY flexible d'entrainement terminé 2
affuteuse maison affûteuse DIY flexible d'entrainement monté sur la broche

ASSEMBLAGE FINAL de mon affuteuse maison

L’assemblage final consiste à remonter la table croisée recevant la broche de mon affuteuse DIY, puis à l’installer au sommet de la réhausse que j’ai fabriquée à l’arrière de la machine. Comme sur le touret, la broche est toujours maintenue par une solide pince, ce qui permet de la retirer à volonté pour l’utiliser ailleurs. D’autre part le diviseur me permet de travailler sous n’importe quel angle, y compris en axial ou en radial, comme le montrent les 2 photos ci-dessous. La position du diviseur est sous la meule, aucun effort ne sera reporté sur lui lors de l’affutage.

affuteuse maison affûteuse DIY en position axiale
affuteuse maison affûteuse DIY en position axiale

Maintenant que tout est en place, je peux tester la rigidité de l’ensemble : C’est confirmé, ca a l’air très raide et précis ! Les rails à rouleaux et tables croisées sont d’une très grande rigidité. Je suis maintenant pressé d’essayer cette nouvelle machine ! Il ne reste à présent plus qu’à fixer le moteur sur la semelle de la machine et trouver une place pour le panneau de commande. Ensuite : je testerai tout ça pour vous ! 🤗

FIXATION DU MOTEUR

J’ai trouvé une place idéale pour le moteur : derrière le bâti…sous les coulisses ! Ici il ne prendra pas de place inutilement. En plus la fixation sera simplifiée car je vais pouvoir le fixer sur le bas de l’équerre de fixation de la broche. La liaison moteur flexible d’entrainement est assurée par un manchon en nylon juste serré par 2 colliers Serflex : simple, sécurisé car en cas de sur-couple ça patine !

Moteur d'affuteuse DIY et manchon de transmission nylon
affuteuse DIY affûteuse maison sur coulisses Schneeberger

LES PREMIERS TESTS de l’affuteuse DIY

Hého, on se réveille chez Bricosoluce, c’est bien beau de fabriquer une jolie machine… Mais si personne ne s’en sert on est bien avancés  ! Tout est PRET, on se bouge !!!

OK, je me bouge un peu et je presse le bouton « marche ».

Première mise en route, c’est fluide ! Ouah ! Pas de vibrations je suis content, et la broche tourne toujours aussi magnifiquement rond. Coté mouvements de table c’est purement jouissif, vive les rails à rouleaux Schneeberger, quel régal. J’ai donc mis un foret sur la machine. Euh, un foret… une pioche plutôt. Et j’ai réalisé mon premier affutage : Une après-midi pour un pauvre foret de 5,2 mm ! Il va falloir se faire la main. La machine répond au doigt et à l’oeil,et se montre très répétable et précise. Le bonhomme c’est une toute autre histoire. A la fin de la journée j’ai quand même sorti un truc qui coupe, et qui perce au bon diamètre. On est passé d’une pioche à un foret avec 4 facettes bien jolies.

affuteuse DIY affûteuse maison avec les premiers accessoires

Pour le moment je n’ai bricolé que le petit montage de gauche sur la photo ci-dessus. Ce n’est pas la perfection incarnée mais ca fonctionne plutôt bien. Le prochain projet sera de monter en lieu et place la poupée visible à droite de la photo. Nettement plus précise et fluide. C’est une poupée que j’ai détourné de son usage initial pour en faire un diviseur pour affuteuse DIY. Vous pouvez en suivre la réalisation sur cette page : diviseur pour affuteuse DIY.

 

LES RESULTATS du premier essai

En attendant la réalisation de ce nouveau diviseur pour mon affuteuse maison, voici le résultat obtenu sur le premier foret affûté avec cette affûteuse DIY : un foret de 5,2 mm totalement ruiné au départ. Je dois encore m’améliorer, mais pour un premier essai j’obtiens un résultat qui coupe bien et qui est bien symétrique. Le forêt evacue du copeau sur les 2 lèvres.

Coté utilisation : La machine est d’une précision très agréable, merci aux rails Schneeberger !! 😍 Les réglages sont fins et répétitifs. Le premier perçage m’a laissé un liseré d’aluminium vers l’ame du foret (visible sur les photos). Il n’est donc pas encore optimal, est-ce dû au fait que je n’ai pas aminci l’ame de mon foret ?

Affuteuse DIY affuteuse maison affutage foret
affuteuse DIY affûteuse maison affutage foret gros plan

Le forêt mesure 5,2 mm au diamètre et le premier trou mesure 5,22 mm. On a donc un affûtage bien centré. Le foret n’élargit pas le trou, ce qui veut dire que l’affutage est bien symétrique.

Et pour terminer cet article, voici une vidéo montrant le premier test de la machine, sur le foret présenté ci-dessus :

A bientôt pour les prochaines améliorations de ce premier prototype d’affûteuse DIY.

 

Bricosoluce