Décaper une peinture récalcitrante : 1/ Le grattoir

par | Mai 31, 2022 | Techniques | 0 commentaires

Décaper une peinture, une opération périlleuse… Vous savez d’ores et déjà que vous allez y consacrer du temps, de la sueur, et un petit peu d’argent. Dans cet article je vais vous exposer la technique du grattage au grattoir. Cette technique est bien adaptée pour les grandes surfaces planes d’une machine-outil, peu importe l’épaisseur ou la résistance de la peinture.

 

DECAPER UNE PEINTURE : MES TECHNIQUES

Pour décaper mes peintures j’utilise principalement les techniques listées ci-dessous :

  1. Le grattage : à l’aide d’un grattoir ou d’un racloir suivant les cas (L’article que vous lisez actuellement ! 😊)
  2. Le brossage : En utilisant des brosses rotatives montées sur meuleuse ou sur perceuse
  3. Le décapage thermique : A la torche propane ou au décapeur thermique
  4. Le décapage chimique : A l’aide d’un décapant en gel

Je n’utilise que rarement le ponçage car l’encrassement rapide des papiers et toiles de verre rendent le travail trop laborieux. Le ponçage n’interviendra qu’au moment de la finition, lorsque la quasi totalité de la peinture aura été décapée.

 

 

LE DECAPAGE PEINTURE AU GRATTOIR

Le décapage d’une peinture au grattoir nécessite un outil comportant à son extrémité une arête vive et très dure. Cet outil sera poussé fermement contre la surface de la peinture, de façon à la raper profondément. Les peinture les plus dures partiront en écailles. Les peintures plus souples partiront sous forme de pelures.

Voici 3 photos montrant l’efficacité du décapage peinture au grattoir carbure. Exemple sur une pièce de machine-outil en acier, peinture bi-composant industrielle. (temps de travail 30 minutes)

Piece avant décapage peinture grattoir DIY bricosoluce
décapage peinture au grattoir fraiseuse bricosoluce
peinture décapée au grattoir fraiseuse bricosoluce

1 – Le grattoir à plaquette carbure plate (à pousser)

grattoirs à plaquette carbure plate

Le bon matériel

➡️ Grattoir plat à plaquettes carbure

➡️ Plaquette de rechange

➡️ Meule diamantée grain fin pour l’affutage de la plaquette

Indications

Cet outil est particulièrement efficace sur les grandes surfaces planes. Il permet d’écailler de grosses épaisseurs de peinture. La plaquette devra être affûtée avec une coupe positive pour écailler les peintures les plus dures et les plus épaisses.

Le décapage d’une peinture au grattoir est pratiqué principalement sur des surfaces dures ou très dures. Il faut que le support de la peinture résiste aux coups de grattoir sans se creuser ou se marquer exagérément. Je le pratique donc principalement sur les métaux ou sur les surfaces minérales : pierre, fonte, acier etc.

Avantages :

  • Rapidité d’exécution.
  • Durabilité : 1 plaquette entretenue durera une vie !
  • Absence d’encrassement de l’outil.
  • Réduction quasi-totale de l’émission de poussières : la peinture part sous forme de paillettes ou copeaux.
  • Aucune utilisation de produit chimique ou dangereux => Respect maximal de l’environnement et de votre santé.

Inconvénients :

  • La nécessité de réaffûter le grattoir, même si ce n’est pas courant. Il faut donc posséder le matériel nécessaire au réaffutage.
  • Le risque de rayures / marques en cas de mauvaise manipulation de l’outil.
  • Le risque de creusement si le matériau sous la peinture est trop tendre.

2 – Le grattoir à plaquette carbure bombée (à tirer)

Le bon matériel

➡️ Grattoir à plaquette carbure bombée

➡️ Plaquette de rechange

Indications

Cet outil est lui aussi particulièrement efficace sur les grandes surfaces planes. Il permet d’écailler de grosses épaisseurs de peinture. La plaquette est affûtée d’origine avec une coupe positive pour écailler les peintures les plus dures et les plus épaisses.

Le décapage d’une peinture au grattoir est une fois de plus pratiqué principalement sur des surfaces dures ou très dures. Il faut que le support de la peinture résiste aux coups de grattoir sans se creuser ou se marquer exagérément. Comme pour le grattoir carbure plat, je le pratique donc principalement sur les métaux ou sur les surfaces minérales : pierre, fonte, acier etc.

Avantages :

  • Rapidité d’exécution.
  • Durabilité : 1 plaquette coupe très longtemps.
  • L’échange de la plaquette est très simple et les plaquettes sont économiques.
  • Absence d’encrassement de l’outil.
  • Réduction quasi-totale de l’émission de poussières : la peinture part sous forme de paillettes ou copeaux.

Inconvénients :

  • Les plaquettes sont prévues pour être échangées lorsqu’elles ne coupent plus, leurs formes bombée ou arrondie ne facilitant pas l’affutage.
  • Le risque de rayures / marques en cas de mauvaise manipulation de l’outil.
  • Le risque de creusement si le matériau sous la peinture est trop tendre.

3 – Le grattoir acier (moins résistant mais plus facile à affûter)

Le bon matériel

➡️ Grattoir acier droit Facom

➡️ Grattoir acier triangulaire Facom

➡️ Grattoir acier feuille de sauge Facom

Indications

Décaper une peinture au grattoir en acier représente une solution moins agressive qu’avec un grattoir en carbure. Le support sera donc mieux préservé car l’outil est nettement moins dur qu’un modèle carbure. Il sera tout de même réservé aux matériaux résistants. Il est préférable de ne pas l’utiliser sur les supports minéraux (pierre, beton etc), car ces derniers seront plus durs que l’acier. C’est donc l’outil qui subira rapidement des dégats importants. Il existe plusieurs formes de grattoirs en acier. Je n’ai testé que ceux de la gamme Facom que j’ai trouvé assez efficaces sans toutefois égaler ni approcher les performances des modèles carbure. Les différentes formes disponibles peuvent tout de même représenter un avantage certain en proposant une solution adaptée à la forme de la pièce à décaper.

Dans tous les cas, il faudra veiller à ce que le support de la peinture résiste aux coups de grattoir sans se creuser ou se marquer exagérément. Comme pour le grattoir carbure, je le pratique donc principalement sur les métaux MAIS je ne l’utilise pas sur les matières minérales.

 

Avantages :

  • Facilité d’affûtage.
  • Absence d’encrassement de l’outil.
  • Réduction quasi-totale de l’émission de poussières : la peinture part sous forme de paillettes ou copeaux.
  • Plusieurs formes disponibles.

Inconvénients :

  • Affûtage fréquent, surtout si utilisé sur des surfaces très dures.
  • Le risque de rayures / marques en cas de mauvaise manipulation de l’outil.
  • Le risque de creusement si le matériau sous la peinture est trop tendre.
  • Peut être sensible à l’oxydation sur la zone de coupe de l’outil.

4 – Les grattoirs DIY (à plaquette ou à partir d’une lime)

Les outils fabriqués à la maison permettent de joindre l’utile à l’agréable, tout en réalisant de belles économies !

Il est bien sur possible de créer des outils semblables à ceux que l’on retrouve dans le commerce, comme par exemple :

Mais le monde du fait maison permet surtout de se FAIRE PLAISIR !!! De se fabriquer des outils plus personnalisés, comme par exemple :

Dans les quelques liens ci-dessus, vous pourrez découvrir les solutions que j’ai mises en oeuvre pour mon usage personnel. Ces solutions sont téléchargeables dans ma boutique sous forme de dossier de plans. Vous pourrez ainsi créer votre propre grattoir en vous appuyant sur mes plans complets.

J’ai conçu au fil de l’eau un grattoir qui m’a donné entière satisfaction. Il s’agit du grattoir polyvalent accessible par le bouton ci-dessous. Ce grattoir permet le montage de plusieurs types d’embouts, de rallonges et de poignées droites, fixe ou tournantes. Il permet ainsi de gratter les peintures ou la mécanique dans les endroits accessibles ou exigus.

Le grattage d’une peinture industrielle bi-composant à l’aide d’un grattoir à poignée tournante donne une bonne efficacité même sur des surfaces importantes. Les éclats de peinture  dans la pelle de la photo ci-dessous donnent une bonne idée de l’efficacité de cette technique :

copeaux grattage peinture industrielle machine outil bricosoluce
grattoirs pour décapage peinture industrielle machine-outil bricosoluce

Je voulais terminer cet article par un dernier paragraphe au sujet des racloirs. Les racloirs sont de fines plaques en acier traité, dont les arêtes sont travaillées de façon à présenter un morfil sur toute leur longueur. Lorsque l’on frotte ces plaques sur une surface peinte, le morfil coupe une fine couche superficielle de la peinture. Ces racloirs sont surtout utilisés en menuiserie, sur des revêtements fins ou directement sur du bois. C’est une technique très efficace et qui laisse une surface d’une grande qualité de finition.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × trois =